Et les mistrals gagnants

Ayant découvert l’histoire particulière d’Anne-Dauphine Julliand il y a déjà plusieurs années de cela, il était évident pour moi de me rendre à l’avant-première de son documentaire “Et les mistrals gagnants”.
Au regard de sa belle humanité et de sa capacité à diffuser naturellement la Vie tout autour d’elle, je n’ai pas été déçu. Et du film, et de la rencontre qui a suivi.

Et les mistrals gagnants raconte le quotidien ordinaire de cinq jeunes enfants, tous atteint d’une maladie ou de difficultés de santé sérieuses. Partant de là, Anne-Dauphine n’a pas choisi de nous plonger dans la souffrance et la tristesse de la condition particulière de ces enfants, tout le contraire. C’est de Vie et de joie de vivre dont il est question. L’ordinaire, la simplicité, le réel d’un enfant de cinq ans au-delà de son bilan de santé, au-delà des visites à l’hôpital, au-delà de la tristesse de son entourage.

Rire

Oui, rire plutôt que pleurer. Difficile de rester indifférent à ce qui est touché au cœur de soi à la vue de ce documentaire. La belle invitation reçue par Ilios avant le début de la séance était de laisser ces enfants venir chercher notre propre enfant intérieur. Retrouver le lien qui peu à peu s’est perdu avec les années, retoucher à l’innocence et à la spontanéité. Ne plus anticiper, ne plus juger ou se juger, juste être là, en Vie, un jour à la fois, sans craindre le lendemain.

Les films capables de percer notre carapace et de nous reconnecter à un amour profond ne sont pas légions. Ça paraît pourtant si simple et si essentiel quand j’y pense. Je ne peux que constater cela en moi, et chez les personnes présentent dans la salle.

Je me sens nourri, rempli de gratitude pour tous ces enfants, pour le message qu’ils nous portent. Plus qu’un film, c’est une rencontre que vous n’oublierez jamais et qui pourra vous inviter à avancer et à progresser, malgré tout. Car rien, oui rien ne peut nous empêcher d’être heureux. Ce film nous le rappelle et nous encourage à y croire plus que jamais.

Merci Anne-Dauphine, merci à toutes les personnes qui ont participé à cette création, à cette perle. Ne manquez pas d’aller le voir s’il passe près de chez vous 🙂

 

Vivien

Retour à la liste des articles

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter