Le réel, ce maître à penser…

Qui n’a jamais cherché à échapper à la réalité ? Que ce soit en détournant les yeux, ses pensées, en fuyant, en buvant de l’alcool, etc… Quand on est face à une situation inconfortable, qui dérange, je crois que c’est profondément humain de chercher, d’abord, à se protéger. Nous ne venons pas au monde à la recherche de belles souffrances, c’est plutôt la quête du bonheur qui en anime plus d’un.

En repensant à un film vu récemment, il m’apparaît évident de parler du réel et de son importance dans notre vie, pour notre équilibre. Heureusement pour moi ce n’était pas un film philosophique donc je ne vais pas partir dans une tentative d’interprétation de la notion de réalité. Restons les pieds sur terre.

Ne pas détourner le regard

Éviter les problèmes et la confrontation est humain, je le redis, mais cela peut nous couper très vite de nous-même, de ce que l’on ressent à l’intérieur, de notre élan. D’un autre côté, cela peut nous maintenir dans un état d’illusion ou rien n’est désagréable, ou rien ne vient gâcher l’univers que l’on crée autour de soi. Pourtant, ne pas voir les aspérités et les contours irréguliers qui sont nôtres c’est se fourvoyer, et cela n’aidera pas notre croissance. En agissant ainsi, ce que l’on cherche surtout c’est à apaiser et prendre soin de notre sensibilité. On évolue et on cherche à se construire à partir de notre sensibilité et non pas à partir de notre être profond, du solide au fond du nous.
Vivre toute une vie ainsi est possible, oui, mais gare à vous le jour où un événement difficile arrive. Les branches de roseaux de notre sensibilité ne sont pas égales aux troncs puissants des arbres de notre être. Face à la tempête du réel qui nous rattrape, ils ne résisteront pas de la même manière.

reality

Vivre l’humilité

L’antidote à la fuite ET une attitude indispensable pour grandir est l’humilité. C’est la capacité de se reconnaître tel que l’on est, ni plus ni moins. La subtilité ici consiste à s’observer aussi à partir d’une grille de lecture cohérente et juste.
Je peux choisir d’être dans le réel et de me voir limité, de me comparer sans cesse aux autres et d’entrer dans la désespérance. Je peux aussi adhérer au réel qui dit que je suis meilleur que les autres. Rappelez-vous cette article sur l’image de soi…
Laissons donc tomber le trop ou trop peu, et laissons aussi tomber les suppositions car nous ne savons jamais ce que pense vraiment les autres. Nous sommes des êtres en croissance tout au long de notre vie, appelé à évoluer, à apprendre, à aimer. Décider de se faire confiance est le plus beau cadeau que l’on puisse s’offrir. C’est réajuster l’image, laisser tomber les fausses croyances et se donner enfin l’occasion de laisser pousser et grandir ses plus beaux fruits. Au final ce sera aussi le plus beau cadeau que vous pourrez faire à ceux et celles qui croiseront votre route.
L’humilité donc, le choix de ne pas se tendre devant ses limites, de ne pas être en colère contre elles mais de simplement les accepter, et de se réjouir de nos belles qualités.

Stabilité

Je fais donc le choix du réel, j’y reviens encore et encore et c’est ce qui fait ma force.
Cette personne m’a agressé ? Est jugeante envers moi ? C’est sa responsabilité, son choix et son chemin de voir les choses ainsi. Je n’ai pas à le prendre personnellement, l’autre n’est pas à ma place, même mon ami le plus proche n’a pas le droit ni le pouvoir de me juger. Adhérer à ce que l’autre dit sur moi freine mon cheminement.
Être fidèle au réel ouvre de nouveaux horizons, de nouveaux chemins, ceux de la réalisation. Bien sûr ce n’est pas toujours possible, il y a des cas où le réel est trop insupportable pour être accueilli aujourd’hui, et heureusement le système de défense perpétue sa mission de nous en protéger. D’autres fois on aura besoin d’un coup de pouce pour s’y reconnecter, que ce soit l’oreille attentive d’un ami ou d’un professionnelle de l’accompagnement.
Cela reste un engagement sur le long terme. Être attentif, tenir bon, rester déterminé à se vivre en fidélité à soi avec justesse et bienveillance.

Pas simple le métier d’homme, c’est engageant, prenant, mais surtout passionnant !
Rappelez-vous donc : rester collé au réel, être humble, ne pas m’accrocher aux suppositions, ce que je crois mais que je ne sais pas, et ne pas me comparer. Ce sont de bons outils pour se développer en toute sérénité 🙂

 

Vivien

Retour à la liste des articles

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter